OK

OK Annuler

Merci!

Close

Collagène : tout ce que vous devez savoir.

  • favoris

Tout ce que vous avez entendu sur le collagène est vrai, votre peau en a besoin.

Collagène : tout ce que vous devez savoir.
Collagène : tout ce que vous devez savoir.

À une époque, vous ignoriez complètement l’importance du collagène pour la peau. À l'âge de 20 ans, la production de collagène est très élevée, 75 % (1) plus élevée que celle d'une peau plus âgée. Le collagène n'était en aucun cas une préoccupation majeure. Vous avez entendu parler du collagène, vous saviez qu’il s’agissait d’une protéine liée d’une certaine manière à la structure de la peau.

En réalité, comme pour beaucoup de choses, c’est seulement lorsque les effets deviennent visibles que l’on s’en soucie sérieusement.  Lorsque votre peau commence à présenter des signes de vieillesse, la dermatologie nous aide à comprendre ce qu’est le collagène, ses effets et comment vous pouvez contribuer à le préserver.

Le collagène est la principale protéine présente dans le corps.


Il est partout. Dans vos os, votre système digestif, vos dents et vos muscles, absolument partout. Le corps en produit chaque jour,  mais cette production ralentit avec l’âge.

À l'âge de 80 ans,
notre peau produit
75%75 % moins de collagène
qu’à 20 ans.

La peau est principalement composée de collagène et d’eau.


Le collagène est également la protéine la plus présente dans la peau. À lui seul, le collagène représente entre 80 et 90 % du poids sec de la peau, après retrait de l’eau. Sa structure en spirale, qui ressemble à une triple hélice, est formée de trois chaînes composées d’environ une centaine d’acides aminés.

Le collagène est responsable de la fermeté de notre peau.


Le collagène contribue à la formation des muscles et maintien la résistance et fermeté de notre peau. Issu du mot grec kólla, qui signifie colle, le collagène de type I et de type III s’associent dans le derme comme un coussin connecteur.

Il est secrété par les fibroblastes, des cellules qui se trouvent dans le derme, la seconde couche de la peau, qui sont également responsable de la sécrétion de l’élastine. L’élastine, le collagène et d’autres protéines appelées glycoprotéines forment ce que l'on appelle la matrice extracellulaire. Il s’agit d’un réseau qui forme la structure de la peau, tel un muscle, et lui procure ses caractéristiques physiques, comme la tonicité, la résistance et la fermeté.

La peau perd 1 % de collagène par an. (2)

À partir de la fin de la vingtaine et du début de la trentaine, la peau perd approximativement 1 % de collagène par an. Le nombre de fibroblastes responsables de la synthèse du collagène diminue, entraînant une perte d’élasticité, de fermeté et de souplesse.  Cela signifie que d’ici à la prochaine Coupe du monde de football en 2022, la plupart d’entre nous auront perdu 4 % de notre collagène. C’est pourquoi quand nous aurons atteint les 80 ans, notre peau devrait produire 75 % moins de collagène qu’à 20 ans.

Le collagène diminue plus rapidement selon notre mode de vie.

Pourquoi 75 % plutôt que 60 % (1 % multiplié par 60 ans) vous demandez-vous ? En réalité, le collagène peut se détériorer de plus de 1 % chaque année. L’épuisement des réserves de collagène peut être accéléré par des facteurs tels que : le photo-vieillissement, la pollution, la consommation de tabac et l’alimentation. L’association des radicaux libres et du processus de glycation (processus biologique par lequel les molécules de sucre se fixent au collagène) peut faire des ravages en durcissant les fibres de collagène existantes qui fusionnent alors entre elles. En outre, les enzymes responsables de la dégradation du collagène (MMP) sont stimulées par les rayons U.V. Avec l’âge, le collagène, qui est pourtant une grande protéine, s’amincit. C’est donc sans surprise vu son rôle essentiel que sa dégradation soit visible sur la peau, la rendant plus crispée et moins souple.

La production de collagène peut être stimulée tant de l’intérieur que de l’extérieur.

La glycation est désormais un domaine de recherche anti-âge à part entière qui fournit de nombreuses preuves suggérant la possibilité de régénérer notre peau avec le collagène, ou du moins ralentir sa dégradation ou sa disparition par des actions concrètes pour favoriser la santé du collagène notamment une consommation modérée du sucre et en évitant de trop s’exposer au soleil.  Un soin de la peau protecteur de collagène peut également avoir une double action bénéfique en protégeant le collagène déjà présent dans la peau, tout en augmentant sa production. LiftActiv Collagen Specialist recharge la peau en peptides qui permettent la fragmentation des protéines et sont capables de cibler les signes spécifiques de l’âge liés à la perte de collagène dans la peau : les rides, le manque de tonus, la perte de fermeté et de tonicité.

Le savoir est la clé. La diminution du collagène avec l’âge est normale. En adoptant de simples réflexes de soin quotidien, nous pouvons cependant corriger les signes de dégradation de la peau.

Sources:

1. Decreased Collagen Production in Chronologically - Aged Skin - Roles of Age-Dependent Alteration in Fibroblast Function and Defective Mechanical Stimulation -
James Varan
2. The influence of age and sex in skin thickness, skin collagen and density -
Sam Shuster & al


Comité de rédaction
Lundi 27 août

Les dernières innovations

  • Liftactiv   Specialist : crème de jour Collagen Specialist

    Liftactiv Specialist

    Liftactiv Specialist : crème de jour Collagen Specialist

    Crème de jour

    Corrige les signes liés à la perte de collagène sur la peau

  • Les articles les plus lus

    Collagène et soins anti-âge

    Ingrédients

    Collagène et soins anti-âge

    Fabriqué par la peau, le collagène est le secret de sa fermeté, mais il commence à décroître au cours de la vingtaine. La façon de récupérer le collagène perdu est l'une des zones de progrès de la dermatologie : des ingrédients dynamiques préservent et reconstituent la protéine pour des effets anti-rides et anti-âge plus durables.

    Lire l'article

    go to top