Pourquoi le collagène est-il si important pour une peau ferme?

La D re EmiArpa est dermatologue spécialisée en médecine esthétique, traitements anti-âge et soins de la peau.

Elle partage son savoir et son expérience avec sa clientèle dans son cabinet berlinois, mais aussi avec sa communauté sur Instagram. Il y a peu, elle a mené une enquête sur le réseau social, qui révélait que 93% de ses followers avaient déjà utilisé les mauvais soins de la peau. Avant de rentrer dans le vif du sujet de cet entretien, nous voulons absolument connaître votre réponse à cette question:

1.Quelle est l’erreur la plus fréquente en matière de soins de la peau et quels sont les bons gestes à adopter?

D re EmiArpa : „ Dans ma pratique quotidienne, je vois beaucoup de personnes courir après les dernières substances actives à la mode, alors que celles-ci ne sont pas forcément adaptées à leur type de peau, en étant trop riches ou trop concentrées. Or, un excès de produits est susceptible de bouleverser l’équilibre naturel de la peau et de provoquer des irritations. D’où mon conseil: avant de vous lancer dans l’utilisation de substances actives puissantes comme les acides de fruits ou si vous avez le moindre doute, faites-vous examiner par votre dermatologue ou en pharmacie et demandez des conseils de soins personnalisés. Ainsi, vous serez plus tranquille et pourrez tirer le meilleur parti de votre peau.“

Lorsqu’il s’agit de lutte contre le vieillissement, l’état de la peau compte tout autant que les soins appropriés. Il faut savoir que, sans collagène, la peau aurait l’air très vieille. Cette protéine est en effet un composant élémentaire pour des contours fermes et un tissu conjonctif solide. La D re EmiArpa nous explique quels sont les pouvoirs du collagène, quelle est son efficacité contre la cellulite et les vergetures et quels sont les principes actifs qui favorisent vraiment sa production.

2.Pourquoi la peau a-t-elle besoin de collagène?

D re EmiArpa : „ Le collagène est une protéine dite structurelle, naturelle de l’organisme. Ses fibres s’associent à l’élastine dans la couche intermédiaire de la peau pour former une structure stable qui confère au tissu conjonctif sa fermeté et son élasticité et donne à la peau son aspect lisse et tonique. Le métabolisme commence cependant à ralentir dès l’âge de 25ans. Le collagène diminue de plus en plus et sa structure devient fragile. La peau perd alors son élasticité, les traits se relâchent et les rides apparaissent.“

3. Quel est le meilleur collagène pour la peau?

D re EmiArpa : „ Il existe différents types de collagène, selon sa localisation et sa fonction dans le corps. La peau est principalement constituée de collagène de types1 et 3. Le collagène de type1 assure la cohésion des tissus. Il est d’ailleurs présent de façon abondante dans tout le corps. Souvent associé, le collagène de type3, lui, se trouve principalement dans l’hypoderme et donne à la peau son élasticité. Bien qu’à eux deux, ils représentent 90% des collagènes de l’organisme, les autres formes de la protéine sont également essentielles. Il n’y a donc pas de meilleur collagène qu’un autre, mais plutôt des plus ou moins courants ou, dans une certaine mesure, plus ou moins importants.“

4.Pourquoi exactement la teneur en collagène diminue-t-elle dans la peau?

D re EmiArpa: „ Malheureusement, la dégradation progressive du collagène est un processus de vieillissement naturel qui touche tout le monde, tôt ou tard. Cela dit, il peut être accéléré par des facteurs extrinsèques tels que les rayons UV, la nicotine, la pollution, l’alcool ou le manque de sommeil. Ces facteurs entraînent une augmentation des radicaux libres, lesquels causent un stress oxydatif dans le corps, avec un risque d’endommagement des cellules et des fibres de collagène. Le vieillissement de la peau progresse ainsi beaucoup plus rapidement que ne le déterminent les gènes.

Dans ce cas, les antioxydants sont le plus efficace, car ils piègent les radicaux libres qui se trouvent dans l’alimentation ou dans les produits de soin à appliquer sur la peau. Parmi eux, citons les vitaminesA, C et E, les métabolites secondaires végétaux tels que les polyphénols et les caroténoïdes, ainsi que les minéraux tels que le zinc et le sélénium. En outre, une protection UV suffisamment élevée est extrêmement importante pour préserver la peau des dommages causés par le soleil, et ce été comme hiver, même lorsque le temps est nuageux et que les températures sont basses. En effet, les meilleurs produits anti-âge sont inutiles à long terme si les cellules de la peau sont constamment abîmées par les rayons UV. La combinaison d’une crème solaire ou d’une crème de jour avec FPS et d’un sérum riche en antioxydants augmente considérablement le degré de protection.“

5.Quels sont les symptômes d’une carence en collagène?

D re EmiArpa: „ Les symptômes typiques ne sont souvent visibles que lorsque la carence est déjà avancée. La peau devient globalement plus flasque et des rides apparaissent. Mais comme le collagène est également présent dans les os, les cartilages, les muscles et les tendons, une carence peut également entraîner une baisse de tonus, des douleurs articulaires et une mobilité réduite.“

6.Quelles substances aident à lutter contre la dégradation du collagène ?

D re EmiArpa: „ Bien que cela semble évident, les crèmes contenant du collagène pur n’apportent pas grand-chose, car ses molécules sont trop grosses pour pénétrer l’épiderme. Au lieu de cela, elles restent à sa surface et font grimper son taux d’hydratation à court terme. Les substances actives sont beaucoup plus efficaces, en étant destinées à stimuler la peau pour qu’elle produise plus de collagène. La vitamineC antioxydante et la niacinamide, par exemple, ne protègent pas seulement contre la dégradation du collagène par les radicaux libres. Elles catalysent également la synthèse du collagène par le corps. Certains peptides peuvent aussi être utiles, d’une part en tant qu’éléments constitutifs des fibres de collagène, d’autre part en tant que marqueurs dans la production de collagène. La formule anti-âge de la crème pour le visage LIFTACTIVCollagenSpecialist contient une combinaison de ces trois substances actives. Elle prévient ainsi les rides et le relâchement de la peau du visage et la protège contre le stress oxydatif.“

7.Le collagène est-il également efficace contre la cellulite?

D re EmiArpa: „ Il faut commencer par dire que la cellulite dépend des prédispositions génétiques et que pratiquement toutes les femmes voient apparaître ces bosses au niveau du fessier et des cuisses. Cela est dû à la structure spéciale du tissu conjonctif féminin: ici, les fibres de collagène et d’élastine ne forment pas un réseau comme chez les hommes, mais sont parallèles. Ainsi, elles s’étirent plus facilement, ce qui est pratique avant tout pendant la grossesse. Revers de la médaille: en cas de fibres du tissu conjonctif globalement affaiblies, il y a plus de risques pour que les cellules graisseuses sous-jacentes s’infiltrent, ce qui renforce l’effet «peau d’orange». En revanche, un collagène à la structure stable contient plus ou moins les cellules adipeuses et la peau paraît globalement plus lisse et plus uniforme.

L’alimentation contribue activement à la synthèse du collagène de l’intérieur et donc à l’atténuation de la cellulite. Il est recommandé de consommer suffisamment de vitamineC, de zinc et de protéines, dont les acides aminés peuvent être transformés en collagène par le corps. Il est inutile de manger plus de produits d’origine animale comme la viande ou la gélatine, source exclusive de collagène naturel, ou de prendre des poudres spéciales. En effet, l’organisme décompose d’abord les molécules de collagène pour les réassembler en protéines ou en enzymes selon ses besoins.“

8.Le corps a-t-il besoin de davantage de collagène lors de la grossesse?

D re EmiArpa: „ Lors de la grossesse, le corps n’a pas forcément besoin de davantage de collagène, mais plutôt de collagène stable. En outre, le collagène de type4 passe alors au premier plan, – notamment –en assurant le maintien de l’ovule fécondé dans l’utérus. Mais le collagène et l’élastine jouent également un rôle décisif en matière de vergetures. En cas d’étirement de la peau à la suite d’une prise de poids, de petites fissures se forment dans le tissu conjonctif et les fibres de collagène, et se manifestent par de fines lignes ressemblant à des cicatrices. Il n’est certes pas possible d’éviter complètement ces stries. Mais si les fibres du tissu conjonctif sont renforcées grâce à une alimentation et des soins adéquats, alors les vergetures ne sont pas aussi visibles et la peau est en mesure de mieux se régénérer par la suite.“

Conclusion

Il est tout fait normal que le corps dégrade le collagène vieillissant et que, par conséquent, la peau et le tissu conjonctif s’affaiblissent. Il est toutefois possible de ralentir considérablement le processus. Un mode de vie équilibré, une alimentation saine et des soins adaptés peuvent aider à stabiliser la structure du collagène et à prévenir sa dégradation. Les antioxydants tels que les vitamines et les minéraux, en particulier, y contribuent fortement, car ils limitent le stress oxydatif provoqué par les radicaux libres et luttent ainsi contre le vieillissement prématuré de la peau.
SkinconsultAI-bannière (1)

PEAU DIAGNOSTIC

SOUTENU PAR SKINCONSULT AI

DÉFINISSEZ LES PRIORITÉS DE VOTRE PEAU

COMMENCEZ VOTRE DIAGNOSTIC