OK

OK Annuler

Merci!

Close

Pourquoi nous pressons les boutons et pourquoi cela n'aide pas

Chacun d'entre nous le sait et l'a probablement déjà fait : presser les boutons. Les boutons sont souvent traités parce que la plupart des gens se sentent mal à l'aise dans leur peau à cause des points noirs. Presser un bouton n'est pas agréable et la zone de la peau n'a pas vraiment l'air mieux après dans la plupart des cas. Au contraire, le fait de presser un bouton a tendance à aggraver la situation de la peau. Il existe de meilleures méthodes contre les boutons que de les presser. Nous avons résumé les informations les plus importantes pour vous.

Comment les boutons se développent-ils ?

Pour comprendre pourquoi le fait de presser les boutons est si nocif pour la peau et, dans le pire des cas, peut même laisser des marques et des cicatrices de boutons, il est utile d'examiner la formation réelle des comédons, c'est-à-dire des points noirs. Le développement des imperfections de la peau est principalement lié à une surproduction de sébum par les glandes sébacées. En même temps, il y a aussi un trouble de la cornification des canaux des glandes sébacées, ce qui fait que le sébum ne peut plus s'évacuer. Qu'entend-on par « points noirs » ? Les points noirs sont des pores fermés derrière lesquels se sont accumulés du sébum et des cellules mortes. Si la pression devient trop forte à un moment donné, le pore s'ouvre et le sébum remonte à la surface. Exposé à l'air, il prend finalement une couleur noire. Dans le mélange de sébum et de cellules de corne mortes, les propionibactéries, par ailleurs inoffensives, trouvent des conditions de vie idéales et se multiplient rapidement. En conséquence, une inflammation se produit et des boutons apparaissent.

Quelles sont les causes des boutons ?

Les causes de l'augmentation des boutons peuvent être multiples. Dans la plupart des cas, cependant, cela est dû à des bactéries, à des changements hormonaux ou à une prédisposition génétique. Alors que des boutons ou des points noirs isolés apparaissent de temps en temps chez la plupart des gens, les boutons sévères récurrents sont appelés acné. Comme il s'agit d'une affection cutanée grave, il faut veiller à ne pas percer les boutons et à réduire le risque d'inflammation. La cause de l'acné est généralement liée à la puberté et se manifeste souvent chez les adolescents. Mais l'acné peut également survenir à l'âge adulte. C'est généralement parce qu'elle n'est jamais vraiment guérie. Lisez ici comment, par exemple, l' acné affecte la peau des hommes à l'âge adulte.

Le fait de presser les boutons est-il dangereux ? Quelles sont les conséquences ?

Le fait de presser les boutons pour s'en débarrasser rapidement peut se retourner contre vous dans de nombreux cas. En effet, en voici les conséquences : les parois des pores peuvent être endommagées par le bouton percé et les bactéries à l'origine de l'inflammation peuvent se propager aux tissus environnants. À terme, une inflammation douloureuse peut apparaître, des marques de boutons et des cicatrices peuvent subsister. En outre, les résidus de sébum sont souvent poussés plus profondément dans le pore pendant la procédure et il existe un risque supplémentaire d'infection dû à la saleté. Il est préférable d'adopter une approche professionnelle et d'utiliser les bons produits contre les boutons.

Presser les boutons : quatre conseils pour le faire correctement

Bien que nous déconseillions fortement de presser les boutons, si vous ne pouvez pas résister à la tentation, faites-le aussi proprement que possible. Vous devez garder à l'esprit les conseils suivants :

1. Ne percez pas les boutons profonds !
Si le bouton est encore un peu plus profond sous la peau, vous ne devez en aucun cas le percer. Normalement, un bouton a besoin d'environ deux jours pour remonter à la surface et « arriver à maturité » Vous pouvez le reconnaître au fait qu'un dôme blanc se forme.

2. Préparer la surface
Si vous devez déjà presser le bouton, assurez-vous de respecter des règles d'hygiène strictes. Nettoyez et désinfectez la zone concernée ainsi que vos mains pour que le processus soit aussi exempt de germes que possible. Avant de commencer, vous pouvez placer un gant de toilette avec de l'eau très chaude sur la zone de peau concernée. Cela ouvre les pores et permet d'extraire plus facilement le bouton.

3. Faites attention en ouvrant le bouton.
Veillez à ne pas pousser à l'extrême. Utilisez plutôt une aiguille propre pour piquer soigneusement le bouton et videz-le avec un presse-comédons, par exemple. Dès que du sang ou du liquide sort, vous devez arrêter.

4. Nettoyage et soins
Il est également important de bien nettoyer la plaie par la suite pour la protéger de toute inflammation. Immédiatement après l'intervention, il faut éviter de se maquiller ou d'appliquer une crème riche et mieux vaut recourir à une lotion apaisante pour la peau.

L'alternative à l'écrasement des boutons : un nettoyage et des soins appropriés

Cependant, une solution plus durable et plus efficace contre les boutons consiste à utiliser les bons produits de nettoyage et de soin. De cette façon, vous ne serez pas tenté de presser les boutons en premier lieu et vous vous assurerez une peau plus propre à long terme. Les produits nettoyants NORMADERM tels que le GEL NETTOYANT NORMADERM éliminent en douceur les résidus de sébum et les impuretés de votre peau sans la dessécher. Avec les soins appropriés, comme le NORMADERM 24H MOISTURE CARE, vous pouvez prévenir les imperfections de la peau. Il agit grâce à des principes actifs dermocosmétiques contre les boutons, les pores dilatés, la brillance de la peau, les rougeurs, les marques de boutons et un teint irrégulier.

go to top